Vidéo: 3 questions autour des 125 cartes à raconter

Danièle Frossard et Héliott Danièle Frossard et Héliott, le berger australien des Éditions LEP.

Illustrées par l’artiste Susan Litsios, les 125 cartes à raconter permettent de construire des récits et de stimuler la créativité. Auteures du jeu, Danièle Frossard, Roxane Gagnon et Martine Panchout-Dubois répondent à trois questions en vidéo.

Pourquoi des cartes pour raconter des histoires? Parlez-nous des illustrations… Quel est le public cible?

Enseignantes de français à la Haute école pédagogique du canton de Vaud, Danièle Frossard, Roxane Gagnon et Martine Panchout-Dubois lèvent le voile sur le coffret des 125 cartes à raconter – en 1 minute 29 et malgré l’incursion d’un intrus à quatre pattes!

 

Comment jouer?

À utiliser à l’école, en famille ou entre amis, les règles du jeu sont simples. Les cartes se déclinent en plusieurs groupes: personnages, lieux, objets de quête et jokers. En groupe ou de manière individuelle, les joueurs tirent des cartes – à choix ou non –, qui leur permettront de structurer leur conte. En moins de cinq minutes, ils doivent inventer une histoire et la présenter oralement devant les autres. L’exercice peut également prendre une forme écrite. Dans le domaine scolaire, le jeu est idéal pour pratiquer l’oral et l’écriture dans le cadre des cours de français ou de langues modernes.

Jeu des «125 cartes à raconter»
Suivez les traces des frères Grimm et de Perrault : avec les «125 cartes à raconter», vous êtes la conteuse, le conteur, de votre propre aventure.

 

Pour aller plus loin