Une nouvelle édition du Calderara pour les gymnases romands

«Comptabilité générale» de Michel Calderara, Erika Mattmann, Caroline Vannod et Yvan Moor. «Comptabilité générale» de Michel Calderara, Erika Mattmann, Caroline Vannod et Yvan Moor.

Une version entièrement mise à jour de Comptabilité générale, de Michel Calderara, fera sa rentrée en août.

C’est un projet aussi ambitieux que nécessaire selon Erika Mattmann, présidente de la file d’économie d’entreprise et de gestion financière ainsi qu’enseignante d’économie au Gymnase d’Yverdon: proposer un livre commun à tous les gymnases du canton. «Notre but est de bénéficier d’un ouvrage unique pour l’enseignement de la comptabilité générale en maturité gymnasiale, précise-t-elle. À terme, la démarche est susceptible de répondre également aux besoins des autres gymnases romands».

Deux recueils en un

Pour atteindre cet objectif, la file cantonale d’économie a opté pour un manuel de référence: Comptabilité générale, ou «Calderara» pour les initiés, du patronyme de son auteur (lui aussi enseignant au Gymnase d’Yverdon jusqu’à sa retraite en 2004). Si l’ouvrage présente l’avantage d’être bien connu, il n’en fallait pas moins l’actualiser afin que ce dernier corresponde mieux aux besoins des enseignants et des étudiants. «Avant, le livre se présentait en deux ouvrages», explique Caroline Vannod, cheffe de file d’économie au Gymnase du Bugnon à Lausanne. «Du fait de l’abandon du premier volume au secondaire I, ce n’était pas idéal de l’acheter pour seulement une année et on devait souvent compléter avec des polycopiés faits maison» [spécificité du canton de Vaud, où l’étude de la comptabilité commence au niveau de l’école obligatoire]. Le nouvel ouvrage comporte à présent l’entier de la matière des deux recueils, mais de manière nettement plus synthétique.

Un ouvrage adapté aux différences de niveau des étudiants

Autre amélioration apportée: les exercices. Le groupe de travail a éliminé ceux qui étaient répétitifs ou trop faciles pour en insérer de nouveaux et stimuler ainsi la réflexion des étudiants. Michel Calderara, qui s’est chargé de la révision théorique, souligne qu’il a également fallu adapter le sujet à l’aune du niveau d’apprentissage plus élevé, tout en conservant l’approche globale qui en a fait le succès: «Le livre s’adresse à présent à des étudiants plus âgés, qui se destinent à des études universitaires. Il était donc important de mettre l’accent sur le lien étroit qui existe entre la comptabilité et l’économie d’entreprise».

Quand on leur demande la raison d’un programme commun, les enseignants insistent sur la nécessité d’harmoniser la matière pour les étudiants qui l’abordent au gymnase. En effet, cette filière est ouverte tant aux jeunes qui ont choisi cette option au secondaire I qu’à ceux qui ont opté pour les langues ou les mathématiques. «Ce nouvel ouvrage favorise les révisions effectuées en début d’année dans la mesure où il est adapté aux différences de niveau présentées par les étudiants», résume Yvan Moor, chef de file d’économie au Gymnase de la Cité à Lausanne. Le nouvel ouvrage pallie ce problème, car il s’adresse tant aux débutants qu’aux étudiants avancés. Après une année de travail, la version rajeunie du «Calderara» fera sa rentrée dans les gymnases vaudois en août 2017.

Pour aller plus loin: