La Suisse, métropole pendulaire

Infographie présentant les flux pendulaires sur l'arc lémanique en 2017. Flux pendulaires sur l'arc lémanique. © Infographie LA-swisstopo, GEOSTAT-OFS, MNA-NASA.

Prenez-vous la voiture pour aller au travail? À l’occasion de la nouvelle édition de Géographie de la Suisse, découvrez une petite infographie des flux pendulaires de la Suisse en automobile.

Savez-vous que deux tiers des pendulaires prennent la voiture? À l’heure actuelle, il ne se passe pas une semaine sans que les bouchons entre Genève-Lausanne ou Lausanne-Montreux ne troublent les horaires des usagers de la route. Alors que Géographie de la Suisse – écrit par Joël Chételat et Pierre Dessemontet – dévoile sa nouvelle mise à jour, nous vous proposons de confronter les cartes des éditions 2010 et 2017. L’occasion de mettre en lumière le travail de révision effectué à chaque nouvelle édition, mais aussi de montrer la fréquentation du réseau automobile suisse par les pendulaires et, par extension, ses zones d’engorgement.

L’activité du pays se concentre massivement sur une portion restreinte du territoire.

Deux cartes, une réalité

Portrait de Joël Chételat, coauteur de la «Géographie de la Suisse».
Joël Chételat, coauteur de la «Géographie de la Suisse».

Parmi les spécialistes qui ont œuvré à cette mise à jour, Joël Chételat, coauteur et chef de projet chez MicroGIS, souligne le travail derrière chaque carte: «en 2010, nous avons relevé le défi de ce genre de cartographie avec les moyens du bord, qui ont considérablement évolué depuis. D’où la précision de la seconde carte, moins schématique que la première.» À chaque fois, il s’agit de traiter une masse volumineuse de données, issues notamment de l’Office fédéral de la statistique. «Pour cette carte, nous avons traité les matrices d’un point d’origine à un point de destination, en conjuguant données du réseau et données des usagers, explique le géographe. Vu que ces informations évoluent, il est pertinent de mettre les cartes à jour pour éviter qu’elles se périment.»

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Métropole pendulaire

À sept ans d’écart, les deux cartes présentent en apparence la même réalité, celle d’un axe qui barre le pays du sud-ouest au nord-est, telle une gigantesque mégapole pendulaire. Entre les nœuds intriqués du réseau et le dépouillement de la zone du massif des Alpes, il est aisé de constater que l’activité du pays se concentre massivement sur une portion restreinte du territoire. «Dans notre région, nous avons un ‘Y’ inversé entre les villes principales, soit les traits ‘empâtés’ des axes entre Genève, Lausanne, Montreux et Yverdon. Toutefois, le goulet d’étranglement est encore plus important dans l’agglomération zurichoise», relève Joël Chételat. À ceci s’ajoutent les axes utilisés par les frontaliers venus de France, d’Allemagne ou d’Italie. «Dans le cas de la Suisse romande, ces derniers empruntent principalement des routes de col, comme celui de la Givrine. Cela augmente le risque d’accidents, de même que les encombrements sur les routes principales et les entrées hectiques dans les villes.»

Alors que la construction de la troisième voie ferroviaire entre Lausanne et Genève vise à régler une partie du problème, le débat sur le réaménagement des routes régionales bat son plein. Puisque la situation ne promet pas de s’améliorer, comment résoudre ce problème de surexploitation? «Notre réseau de transports publics étant bien développé, il faut miser sur l’intermodalité, c’est-à-dire sur le fait d’utiliser plusieurs moyens de transports pour un seul trajet, explique Joël Chételat. L’idée serait de construire davantage de parkings P+R à l’entrée des villes, pour encourager les usagers à délaisser la voiture et contribuer ainsi à réduire les flux en milieu urbain.»

La collection «Comprendre», publiée aux Éditions Loisirs et Pédagogie
La collection «Comprendre» permet de mieux saisir les différentes facettes de la Suisse.

Toujours à la page!

85% des graphiques retouchés, 65% des cartes mises à jour et plus de 50% des textes réactualisés: voici, en bref, le bilan de la nouvelle édition de Géographie de la Suisse. Désireuses de vous offrir une information de qualité, les Éditions Loisirs et Pédagogie mettent continuellement à jour leurs ouvrages. La collection Comprendre n’y fait pas exception. Illustrés par Mix & Remix, les livres présentent diverses facettes de notre pays de manière simple et accessible. Prochain titre à se refaire une beauté, La santé en Suisse, dont la nouvelle édition paraîtra courant 2018.

Pour aller plus loin: