La comptabilité plus forte que le röstigraben

Photo de la page de couverture de «Comptes consolidés» de Andreas Winiger, Urs Prochinig et Hansueli von Gunten. «Comptes consolidés. Théorie et exercices» de Andreas Winiger, Urs Prochinig et Hansueli von Gunten. Établir et interpréter les comptes consolidés sur la base des Swiss GAAP RPC et des IFRS.

Depuis 2012, les Éditions Loisirs et Pédagogie traduisent les ouvrages du Verlag SKV en français. Un partenariat nécessaire pour permettre aux étudiants romands de se préparer aux examens du brevet fédéral de spécialiste en finances et comptabilité.

Chaque année, près d’un millier d’étudiants préparent cet examen fédéral en cours d’emploi, dont environ 300 en Suisse romande.

Une chose est sûre, le röstigraben ne sera pas venu à bout de l’étude de la comptabilité: depuis cinq ans, les Éditions Loisirs et Pédagogie assurent la traduction française des livres du Verlag SKV – la maison d’édition de la Société des employés de commerce –, destinés à la préparation des examens du brevet fédéral de spécialiste en finances et comptabilité. «La traduction systématique des principaux livres de comptabilité édités par le Verlag SKV est indispensable pour les candidats à cet examen», explique Aloys Piller, chargé de cours et responsable de la direction de la Société des employés de commerce (SEC) Fribourg, qui offre son expertise dans la relecture des ouvrages. «Sans cela, les élèves romands resteraient défavorisés par rapport aux candidats de Suisse alémanique.»

Photo de trois ouvrages de préparation indispensables au brevet fédéral de spécialiste en finances et comptabilité.
Des ouvrages de préparation indispensables au brevet fédéral de spécialiste en finances et comptabilité.

Chaque année, près d’un millier d’étudiants se présentent à cet examen fédéral en cours d’emploi, dont environ 300 en Suisse romande. Âgés entre 25 et 50 ans, ils sont tous destinés à des postes hautement qualifiés, comme directeurs financiers ou experts comptables. Un domaine pointu pour un examen de haut vol, qui nécessite des outils spécifiques.

Des ouvrages de pointe

En Suisse romande, les cours de préparation sont organisés par différents centres, tels que la SEC Fribourg, Virgile Formation, le CEFNA, Goodwill formation ou Romandie formation. «La particularité de l’examen, c’est qu’il n’est pas mis sur pied par les instituts de formation, mais par un organisme indépendant*, précise Aloys Piller. Il s’agit donc d’un système de sélection plus drastique et, aussi, plus juste.» Il n’y a aucun moyen d’anticiper les questions et problèmes. De notre côté de la Sarine, avec un taux de réussite légèrement supérieur à 50%, on peut parler d’examen hautement compétitif. D’où l’importance d’offrir des ouvrages régulièrement mis à jour, qui permettent aux étudiants de se préparer de manière optimale.

«Nous tenons à chaque fois comptes des révisions effectuées dans l’autre langue.»

Différences régionales

Connaisseur des marchés alémanique et romand, Aloys Piller explique comment s’opère le choix des ouvrages à traduire: «nous faisons une sélection, car la demande est moins importante en Suisse romande qu’en Suisse alémanique: le marché ne serait pas apte à absorber plus d’ouvrages traitant d’un même thème. Parfois, nous rassemblons plusieurs matières en un titre.» Malgré cette contrainte, les ouvrages offrent un panorama complet du contenu requis à l’examen, en tenant toujours compte des révisions effectuées dans la version originale en allemand.

Actuellement, la collection compte sept titres, alliant manuel et livre de solutions, régulièrement augmentés et mis à jour. Avec, au programme, la nouvelle édition de Comptabilité financière 1, à paraître en mars 2018, pour préparer la nouvelle génération de spécialistes comptables et financiers.

 

* Ndlr: l’association faîtière constituée de la Société suisse des employés de commerce et de veb.ch.


Pour aller plus loin: