La presse et l’actualité: dans les bottes d’un journaliste

Illustration de Louiza Becquelin Cet ouvrage est une invitation à la découverte d’un monde souvent méconnu. Illustration de Louiza Becquelin.

La presse et l’actualité est une brochure de découverte d’un monde souvent méconnu, celui d’un quotidien et de ses créateurs. Coup de projecteur sur un domaine qui ne dort (presque) jamais.

Journaliste, un métier en péril? C’est ce qui transparaît de l’arrêt du journal papier Le Matin, en juillet 2018. Pourtant, la presse est un moyen privilégié de rester en contact avec le monde et de le mettre en débat. Afin de rendre ce dialogue possible, des hommes et des femmes se relaient toute la journée pour produire les quotidiens, hebdomadaires et mensuels que vous lisez. Alors qu’habituellement ce sont les professionnels de l’information qui viennent à nous, nous vous proposons de prendre le chemin contraire avec un éclairage sur la journée (mouvementée) d’un journal. Ce compte à rebours est issu de La presse et l’actualité, une brochure écrite par Corinne Chuard et illustrée par Louiza Becquelin.

6h30 – Derrière leur écran

Une jeune journaliste baille devant son écran.Illustration de Luiza Becquelin.

Les premiers journalistes œuvrant pour le web arrivent à la rédaction. Première séance de travail, premiers choix des nouvelles pour le site internet: le journaliste web et le responsable du site discutent des sujets à mettre en ligne prioritairement, ceux que les internautes verront au lever.

8h00 – Envoi des premières alertes

Les journalistes multimédias envoient, sur les réseaux sociaux, les premières alertes qui incitent les lecteurs et les lectrices à consulter le site ou à acheter le journal en kiosque. Pendant ce temps, durant le petit-déjeuner, vous découvrez les nouvelles du jour dans la version papier ou numérique. La seconde est déjà disponible sur tablette, portable ou ordinateur depuis au moins 5h00 du matin.

9h00 – Séance de rédaction

Une séance de rédaction illustrée par Louiza Becquelin
9h: séance de rédaction. Illustration de Louiza Becquelin.

Elle se déroule tous les jours en début de matinée. Le rédacteur en chef du journal la dirige. Chaque responsable de rubrique annonce son programme de la journée ainsi que le nombre de pages qui lui est nécessaire. Les journalistes web écoutent et font des propositions pour mettre en scène les sujets du jour: vidéos, galeries de photographies, infographies, liens complémentaires, sondages en ligne, appels aux lecteurs par exemple. La discussion se poursuit entre le rédacteur en chef et le responsable du site internet: quelles informations garde-t-on pour le journal, quelles informations iront exclusivement sur le site, quelles informations seront utilisées sur les deux supports ?

9h15 – L’équipe du web à l’œuvre

Tous les journalistes dédiés au site internet sont à l’œuvre. Ils gardent un œil sur les statistiques de fréquentation du site. Tout au long de la journée, ils vont traiter les informations qui leur arrivent par les agences de presse ou par les journalistes de la rédaction. L’objectif: être les premiers et les plus originaux à diffuser une information qui sera forcément connue de tous. Les «scoops» sont parfois gardés pour la version papier du lendemain.

9h45 – Fait divers

Un incendie survient en ville. Un journaliste est envoyé sur place pour récolter des informations, un photographe l’accompagne.

10h30 – Interview

Le journaliste s’entretient avec le chef des pompiers et obtient ainsi des informations supplémentaires sur l’incendie.

10h45 – Une nouvelle page d’accueil

Depuis le début de la matinée, les journalistes web ont déjà renouvelé deux fois la page d’accueil du site internet, proposant des sujets d’actualité, des nouvelles photos, lançant un nouveau débat, envoyant une alerte sur les réseaux sociaux, proposant des liens ou une vidéo.

11h15 – Rédaction

Illustration d'un arbre en feu.

De retour à la rédaction, le journaliste se met au travail devant son écran. Il rédige quelques lignes sur l’incendie pour le site internet, le photographe prépare plusieurs photos qui seront postées en ligne. Un journaliste web envoie une alerte sur les réseaux sociaux. Le journaliste de terrain se met ensuite à rédiger le compte rendu de l’incendie, apporte des précisions, titre son article et légende la photo. Le sujet est ainsi prêt à paraître le lendemain dans l’édition papier.

13h00 – Les photos des lecteurs

Certains lecteurs ont, eux aussi, pris des photos de l’incendie. Un journaliste web les trie et en choisit quelques-unes qui seront postées en ligne.

14h30 – Séance de rédaction

Durant la seconde séance de rédaction de la journée, le rédacteur en chef et les chefs de rubrique choisissent les sujets qui rejoindront la «une» du journal papier du lendemain et définissent le chemin de fer, la maquette du journal.

16h00 – Le relais

Entre 15h00 et 17h00, les journalistes web arrivés tôt le matin quittent la rédaction. D’autres arrivent, qui prennent le relais pour la fin de la journée. Ils continuent le travail: tri des informations, traitement des nouvelles, choix des photos, lancement des alertes sur les réseaux sociaux…

17h00 – Mise en page

L’équipe du soir de l’édition papier du journal commence son travail. Les metteurs en page vont, tout au long de la soirée, procéder aux derniers réglages à l’écran.

20h00 – Secrétariat de rédaction

Une jeune femme se tient devant un tableau mural affichant le chemin de fer du journal.
Le secrétaire de rédaction suit l’élaboration du chemin de fer, page après page. Illustration de Louiza Becquelin.

Il appartient au secrétaire de rédaction de suivre l’élaboration du chemin de fer, page après page. Il vérifie que chaque article est à sa place, que rien n’a été oublié et qu’aucune faute ne s’est glissée dans les titres.

22h30 – Fabrication des plaques

Par voie informatique, chaque page est envoyée à l’imprimerie, où des plaques offset sont fabriquées.

23h45 – Rotative

Illustration de papier passant dans une rotative.
Au milieu de la nuit, des rotatives «roulent» le journal à près de 50’000 exemplaires à l’heure.

Chaque plaque offset, soit chaque page du journal, est placée sur le cylindre de la rotative. Dès que toutes les plaques sont prêtes, la rotative peut commencer à «rouler» le journal à près de 50’000 exemplaires à l’heure.

1h00 – Expédition

Une fois imprimés, les premiers exemplaires du journal sont acheminés à la halle d’expédition sur un tapis roulant.

3h00 – Portage

Des camions emportent les paquets de journaux pour les apporter aux kiosques et aux porteurs. Des sacs de toile contiennent les journaux qui parviendront aux lecteurs par la poste. Les journaux rejoignent aussi les caissettes.

4h30 – Distribution

Illustration d'un cycliste, une hotte pleine de journaux sur le dos.

Alors qu’il fait encore nuit dehors, les porteurs entament leur tournée de distribution et livrent les journaux dans les boîtes aux lettres des abonnés. Le temps de souffler, le cycle recommence, à peine deux heures après!

La presse et l’actualité: tout savoir sur le métier en 32 pages

Écrite par Corinne Chuard et illustrée par Louiza Becquelin, la brochure La presse et l’actualité met en lumière le métier de journaliste. En à peine 32 pages, ce vade-mecum offre une analyse synthétique de la profession, du tri de l’information à la presse papier ou numérique, en passant par les règles et les défis auxquels sont soumis les journaux.

Un document crucial à l’heure où la presse romande doit se réinventer pour convaincre ses lectrices et lecteurs de la nécessité d’une information de qualité.

Pour aller plus loin